N – Saul

Saul entre en scène en Actes 7,58. On le retrouve tout de suite en Actes 8,1-4. Il semble n'être ni tendre ni rigolo !

Qui est Saul ?

Dans ses lettres, il ne mentionne pas son nom juif qu'on n'apprend que dans les Actes, mais seulement son nom romain : Paul, qui en latin veut dire « petit ». Il s'agit probablement d'un surnom1.

Dans ce qu'il écrit personnellement, il parle peu de lui sauf lorsqu'il répond à des attaques personnelles :
Philippiens 3,5-6 circoncis le 8ème jour, de la race d'Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu né d'Hébreux ; 6 quant à la loi, Pharisien ; quant au zèle, persécuteur de l'Église ; quant à la justice légale, irréprochable. (cf. 2Corinthiens 11,22 et Romains 11,1).
Galates 1,13-14 Vous avez en effet entendu parler de ma conduite autrefois dans le judaïsme: je persécutais alors à outrance l'Église de Dieu et je la ravageais ; 14 dans le judaïsme, je surpassais beaucoup de ceux de mon âge et de ma race, car j'avais un zèle excessif pour les traditions de mes pères.

Les Actes nous en apprennent plus sur son histoire personnelle :
Actes 22,3 Moi, je suis Juif, né à Tarse en Cilicie; mais j'ai été élevé dans cette ville-ci et éduqué aux pieds de Gamaliel pour suivre exactement la loi de nos pères. J'étais plein de zèle pour Dieu, comme vous l'êtes tous aujourd'hui.
Actes 22,27 Le tribun vint donc et lui dit: Dis-moi, es-tu Romain? Oui, répondit-il. 28 Le tribun reprit: Moi, c'est avec beaucoup d'argent que j'ai acquis ce droit de citoyen. Et moi, dit Paul, je l'ai de naissance.

Jérôme2 explique que selon Origène, « Les parents de Paul étaient originaires de Gyscal province de Judée, et lorsque toute la province fut dévastée par les armées romaines, et les Juifs dispersés dans tout l'univers, ils furent transportés à Tarse en Cilicie. Paul tout jeune encore, suivit ses parents... »3.

Cette précision est plausible et explique certains détails de la vie de Paul :
- il avait un neveu à Jérusalem, et peut-être sa sœur aussi (Actes 23,16),
- il était hébreu né d'hébreux, et Pharisien or on n'a aucune trace de Pharisiens en dehors de la Palestine avant la chute de Jérusalem en 70, et on n'avait pas oublié dans sa famille l'origine benjaminite (alors que la plupart des Juifs installés depuis plusieurs générations loin de Palestine ne savaient plus de quelle tribu ils étaient issus).
- il est retourné à Jérusalem pour ses études : car il avait des relations avec la Palestine plus étroites que celles d'un quelconque Juif de la Diaspora.
- Dans ses lettres, il démontre par la façon dont il utilise les Ecritures qu'il a été formé aux méthodes pharisiennes d'interprétation des Ecritures4.

Saul grandit à Tarse en Cilicie et à Jérusalem, et probablement fréquentait-il la synagogue des Affranchis (cf. Actes 6,9) c'est à dire la même synagogue qu'Etienne. On imagine les débats ! Malgré le zèle de Saul la messianité de Jésus a certainement été acceptée par de nombreux Juifs hellénistes de cette synagogue grâce à la prédication d'Etienne et d'autres. Saul n'en accepte pas le message (pour l'instant) et excédé il se met à ravager l’Église (Galates 1,13) en commençant certainement par ceux des disciples hellénistes (de culture grecque) qui se réunissaient à la synagogue des Affranchis et qu'il connaissait. C'est d'ailleurs pourquoi les apôtres purent rester (Actes 8,1) et ne pas être inquiété immédiatement.

 

Le sommaire d'Actes 8,4

Ce sommaire fait la transition entre l'entrée en scène de Saul et l'expansion de la mission. Les chrétiens dispersés ont à cœur de partager leur foi. Tout le chapitre 8 est un exemple de ce que faisaient les disciples dispersés. C'est ainsi que la foi chrétienne a commencé à se répandre : grâce à la persécution !

 

Pour méditer :
- Que m'inspire l'idée d'argumenter avec des détracteurs de la foi ?
- Que m'inspire l'idée d'argumenter avec ceux dont le zèle est excessif pour leur traditions ?
- Que m'inspire l'idée d'argumenter avec des gens qui ont fait des études en sciences humaines et qui connaissent bien le sujet de la religion ?
- Étienne n'a visiblement pas convertit Saul immédiatement. Est-ce que je me décourage quand je parle de Jésus au gens et qu'ils semblent ne pas entendre ou être convaincus ?
- Quelle est la réaction des disciples dispersés à cause de la persécution ? Comment aurais-je réagi si j'avais été parmi eux ?


Notes

(1) Pour en savoir plus sur la relation entre les noms Saul et Paul, voir Giorgio Agamben, Le temps qui reste, un commentaire de l’Épitre aux Romains, Payot-Rivage, Paris, 2000

(2) Le célèbre traducteur de la Bible en Latin (la Vulgate au IVe siècle) écrit en 392 un ouvrage, De uiris illustribus, contenant de brèves biographies et notes littéraires sur 135 auteurs chrétiens de Pierre jusqu'à... lui-même.

(3) Cité par Michel Trimaille, « Que sait-on de Paul aujourd'hui », dans Aux origines du Christianisme, Gallimard, 2000

(4) Voir André Chouraqui, « Paul un rabbin ? », dans Aux origines du christianisme, Gallimard, 2000.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.