1Timothée 3,4

2 Il faut donc que l'épiscope (…) 4 dirige bien sa propre maison et qu'il tienne ses enfants dans la soumission, en toute dignité. 5 En effet, si quelqu'un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l'Eglise de Dieu ? (NBS)


Les épiscopes sont ce qu'on appelle parfois des évêques. Mais ce mot a pris au cours de l'histoire une connotation religieuse trop importante qui ne correspond plus à ce dont parle le Nouveau Testament. Il est peut-être plus parlant, bien que moins agréable, de parler de surveillants.

Ceux-ci doivent « tenir leurs enfants dans la soumission avec pleine dignité ». Les épiscopes sont donc appelés à être des exemples de mise en pratique pour toute la communauté dans un bon nombre de domaines de la vie quotidienne dont l'éducation de leurs enfants. Car nous l'avons vu, la soumission des enfants à leurs parents est déjà évoquée dans les codes domestiques de Colossiens 3 et d'Ephésiens 5 et 6.

Mais si l'on scrute bien la signification profonde de ce passage, il s'agit aussi pour les épiscopes, de prendre soin de l'église comme ils prennent soin de leur famille. Ainsi il doivent aussi tenir l'Eglise dans la soumission. L'erreur commise dès le deuxième siècle par certains pères apostoliques (comme par exemple Ignace d'Antioche) et qui s'est généralisée au moyen-âge, c'est de croire que l'église doit être soumise aux évêques. Or il n'en est rien : l'Eglise doit être soumise à son chef (c'est à dire sa tête) qui est le Christ. C'est le travail du collège des anciens de s'assurer que l'église reste bien soumise au Christ.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.