A – … dans mon premier livre …

Actes 1.1a … dans mon premier livre

Codex_vaticanus_findeLuc_debutdeJeanQui est ce « je » qui parle ? Depuis la 2e moitié du 2e siècle, l'ensemble Luc-Actes a été attribué à un seul auteur. Dès lors ont fleuri toutes sortes d'hypothèses sur son identité. Mais « Aujourd’hui encore, malgré les différences d’accent théologique, presque tous les commentateurs plaident en faveur d’un seul rédacteur »1. Cependant ni l'évangile ni le livre des Actes ne nous donnent la véritable identité de l'auteur. Que peut-on donc connaître de lui ?

Il y a plusieurs passages des Actes où il parle à la deuxième personne du pluriel, ayant peut-être participé personnellement aux passages en question2 :
- Actes 16,10-17 de Troas a Philippes (2e voyage missionnaire de Paul)
- Actes 20,5-15 + 21,1-18 de Philippes à Jérusalem (3e voyage de Paul)
- Actes 27,1 à 28,16 Paul est envoyé prisonnier à Rome.

C'est Irénée de Lyon (fin du 2e siècle) qui est le premier à dire que Luc est l'auteur du troisième évangile : « Luc, le compagnon de Paul, a consigné en un livre l'évangile que celui-ci prêchait »3. L'auteur du Canon de Muratori4 qui est contemporain d'Irénée, affirme la même chose en faisant référence à Colossiens 4,145 : « Le troisième évangile est selon Luc. Luc est ce médecin qui, après l'ascension du Christ, fut emmené par Paul comme compagnon de ses voyages et qui écrivit en son nom. Cependant, il n'a pas vu lui-même le Seigneur durant sa vie terrestre. Il commence son récit à partir de la naissance de Jean »6. Les Pères de l’Église et historiens des siècles ultérieurs reprennent en chœur.

Il est possible que ce Luc dont le nom apparaît trois fois dans le Nouveau Testament7, ait été converti à Antioche8, mais les spécialistes proposent de nombreuses localisation pour cet auteur ce qui démontre son universalisme (une notion dont nous reparlerons). Il est probablement le seul auteur non juif de la Bible9 : il n'est pas arrêté en Actes 16,20-21 avec Paul et Silas et son nom grec (Λουκᾶς) est cité en Philémon après une liste de noms juifs.

Il a de toute évidence une connaissance très approfondie de la traduction grecque de l'Ancien Testament (dite des Septantes) et du judaïsme synagogal de la diaspora, mais par contre une connaissance imprécise de la géographie et de certaines habitudes palestiniennes. Il est familier non seulement de la langue grecque mais aussi des techniques rhétoriques et des techniques historiques de l'antiquité. Il connait bien le fonctionnement des institutions impériales. Tous ces détails plaident pour le portrait d'un « Craignant-Dieu »10 (dont il parle plusieurs fois) converti au christianisme dans la mouvance paulinienne.

Si Luc l'auteur du 3e évangile, est aussi l'auteur du livre des Actes comme l'écrasante majorité des spécialistes l'affirment, alors la méthode rédactionnelle décrite en Lc 1,1-4 est aussi valable pour les Actes. C'est ce que nous verrons en réfléchissant sur le(s) destinataire(s) de l'Evangile.

Pour méditer :
- Luc utilise les techniques littéraires et historiques de son temps pour communiquer sur Jésus. Comment est-ce que j'adapte mon discours sur Jésus à mon propre environnement culturel ?

- Est-ce que j'utilise mes domaines d'expertise ou de connaissance pour propager le message de l'évangile ?


Notes

1 Hervé PONSOT (o.p.), membre de l’École Biblique de Jérusalem, spécialiste de Paul.
Les indices démontrant que Luc et Actes sont une seule œuvre en 2 volumes sont basés sur : le style (les quelques différences sont dues aux sources que Luc utilise et il s'attache plus aux sources et traditions pour son Evangile que pour les Actes), une conception théologique cohérente, la préface des Actes (qui montre que les Actes présupposent l'Evangile : et qui crée un triple lien avec le prologue de l'évangile : il parle du « premier livre », il s'adresse à Théophile comme l'Evangile, il explique ce qu'il a dit dans l'Evangile), le thème de l'ascension de Jésus qui est la fin de Luc est reprise au déb des Actes, et enfin l'évangile de Luc présuppose une suite (ex : Luc 24,44-49) qui se réalise en Actes.

2 Les théologiens appellent ces passages, « les passages-en-nous ». Traditionnellement (dès les Pères de l'Eglise) ces passages sont lus comme étant le signe d'une participation personnelle de l'auteur dans les événements décrits. Mais ces passages ne cessent de faire débat : plusieurs livres ont été écrits pour tenter de démontrer que l'auteur n'était pas forcément partie prenante des passages-en-nous en particulier en émettant l'hypothèse d'une source écrite d'un compagnon de Paul reprise telle-quelle par Luc. Impossible de dire qui a raison, mai cela importe peu pour une lecture spirituelle des Actes.

3 Contre les Hérésies, Livre III, 1,1

4 Le « Canon » ou « Fragment de Muratori » est un document en latin découvert en 1740 à Milan. Il s'agit de la traduction d'un document grec de la fin du 2e siècle qui dresse une liste de documents ayant autorité dans l’Église avec des commentaires concis sur les divers types de documents. C'est un document important pour l'histoire de la formation du canon du Nouveau Testament.

5 Colossiens 4,14 Luc, le médecin bien-aimé, vous salue, ainsi que Démas (NBS).

6 D'après Daniel MARGUERAT et Al, Introduction au Nouveau Testament, Labor et Fides, 2008(4)

7 Colossiens 4,14 ; 2Timothèe 4,11 ; Philémon 23-24
Philémon est la plus ancienne, Colossiens et 2Timothèe sont parmi les plus tardives des lettres de (ou attribuées à) Paul.

8 Il montre dans ses écrits une bonne connaissance de cette église. De plus il utilise une formule pour le repas du Seigneur en Lc 22,19-20 qui ne provient pas de l'évangile de Marc qui est une des sources principales dont il s'inspire pour son évangile. Cette formule est très proche de celle utilisée par Paul en 1Corinthiens 11,23-25 que Paul dit avoir reçue de la tradition, lui qui fut formé en grande partie par Barnabas à Antioche.

9 Il écrit d'ailleurs à lui seul presque un quart du Nouveau Testament.

10 Païen converti au judaïsme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.