Le Père créateur de la terre

Pour ce qui est de la « terre », elle est plus accessible à notre compréhension puisqu'elle est ce que nous pouvons appréhender avec nos sens (qui eux-mêmes sont rendus plus efficaces avec nos outils technologiques) et notre intelligence (qui fait partie intégrante de la terre elle aussi !). La terre est donc la partie connaissable de la création. Elle correspond à l'univers et aux phénomènes qui qui s'y passent, et l'Humain peut donc apprendra à la soumettre (Genèse 1,28). Mais il ne doit jamais oublier, en étudiant et en utilisant la terre qu'il en est lui-même issu et qu'il pourrait bien y retourner s'il n'opère pas sa transformation (Romains 12,1-2) grâce à la nouvelle naissance (Jean 3) prévue par le créateur. Car Dieu est esprit (Jean 4,24) et nous sommes chair, mais nous avons un esprit (Genèse 2,7). Nous sommes donc des créatures entre ciel et terre.

Par pure grâce, le créateur a prévu que l'Humain puisse passer de la terre au ciel, si ce dernier le veut bien. Car Dieu a fait de l'Humain une créature libre de choisir son destin : soit le retour à la poussière (Genèse 3,19), soit l'ascension au ciel. Ce destin est laissé à l'appréciation de chacun : nous pouvons choisir de vivre pour nous-même (ou nos semblables) sur la terre ou pour Dieu dans le ciel. C'est ce dont Jésus parle lorsqu'il appelle à se constituer un trésor dans le ciel.

Considérer la terre comme un monde suffisant en soi c'est se cantonner à une petite partie de la création dont l'existence relève de l'absurdité. Car nous avons un « signe » qui permet de comprendre le destin possiblement céleste de l'Humain : le Christ qui est venu de Dieu (ce qui n'est pas notre cas) et qui est allé à Dieu (Jean 13,3). Personne d'autre que lui ne peut nous en indiquer le chemin (Jean 14,6).

Pour méditer :

- d'où est ce que je suis issu ?

- d'où est issu le Christ ?

- où est allé le Christ ?

- où est-ce que je veux aller ? Quel est mon choix ?

- comment vais-je m'y prendre ?


Si donc vous vous êtes réveillés avec le Christ,
cherchez les choses d'en haut,
où le Christ est assis
à la droite de Dieu.
Pensez à ce qui est en haut,
et non pas à ce qui est sur la terre.

Colossiens 3,1-2


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.