Question 4 : dans la doctrine de la satisfaction

A quoi sert la résurrection ?

Romains 4,24b-25Jésus notre Seigneur, 25 livré pour nos fautes et ressuscité pour notre justification.
Romains 6,9 Nous le savons en effet : ressuscité des morts, Christ ne meurt plus ; la mort sur lui n'a plus d'empire

Pour Paul, la résurrection fait partie intégrante du plan du salut. C'est la défaite de Satan face à Jésus, et il fallait que Satan subisse la défaite  (cf aussi Actes 2,24). Donc, (logiquement) la résurrection est la victoire de Jésus sur Satan : Matthieu 12, 29 – Luc 11,21 Ou encore, comment quelqu'un pourrait-il entrer dans la maison de l'homme fort et s'emparer de ses biens, s'il n'a d'abord ligoté l'homme fort ? Alors il pillera sa maison. 

Dans cette parabole, l'homme fort, c'est Satan. La maison c'est le monde. Cette maison a été donnée à l'humanité (Genèse 1,26-28) qui l'a « vendue à Satan ! » qui en est devenu le Prince (Ephésiens 2,2 ; Jean 12,31 - 14,30 – 16,11). Jésus est venu piller la maison de Satan, il est venu sauver ce qui était perdu (Luc 19,10).

Pour la théologie de la satisfaction la résurrection n'est pas si importante. C'est surtout la mort de Jésus qui est importante car comme il s'agit d'un système légal, Jésus est mort, la punition est accomplie, et les hommes sont libérés du péché. Et donc si Jésus n'est pas ressuscité, nous pourrions être libres quand même (1).

Il n'en n'est pas ainsi. En effet, si nous personnalisons le mal comme le font les auteurs bibliques tardifs dont ceux du Nouveau Testament, Satan, qui est le roi du mensonge, prend la vie de Jésus, mais il ne renonce pas à sa propriété sur l'homme ! Même vaincu par Jésus, qu'il n'a pas pu faire pécher malgré les tentations, Satan ne renonce pas (2).

Il fallait donc que Jésus ressuscite, et vienne combattre à nos cotés dans la grande bataille contre le péché. Heureusement qu'il est là. Notre sauveur nous sauve encore, il nous protège de l'adversaire, il est à la droite de Dieu, tant que nous n'avons pas achevé la course (2Timothée 4,7), il intercède encore pour nous (Romains 8,34) contre les tentatives du mal de nous récupérer, nous avons besoin de lui, et de son Esprit (Philippiens 1,19, Romains 8,26-27). Tant que nous même serons dans la bataille contre le prince de ce monde, il sera avec nous (Matthieu 28,20). Si nous nous retirons lui ne se retire pas ! (cf Hébreux 10,39).

Question pour méditer :

- Est-ce que je comprends pourquoi la résurrection est la victoire du Christ sur le Satan ?
- Est ce que je comprends que sans la résurrection, la croix ne sert à rien (3) ?
- Est-ce que je comprends que j'ai besoin de la mort du Christ pour mon salut, mais que j'ai encore besoin du Christ ressuscité (c'est-à-dire de son Esprit - cf Romains 8,26-34) pour vivre ma vie chrétienne et combattre le mal ?
- Selon Matthieu 28,16-20 quelles sont les conditions pour que Jésus soit avec moi jusqu'à la fin du monde ?

 


Notes

1 Dans le film "La passion du Christ" de Mal Gibson, lorsque Jésus meurt, on voit Satan qui est furieux. Mais c'est à la résurrection qu'il devrait l'être.

2 On perçoit bien cela en Job 1 et 2. Malgré une première tentative pour faire pécher Job, Le Satan ne s'avoue pas vaincu et va remettre Job à l'épreuve de manière encore plus dure.

3 En ce sens elle est plus que la mort sur la croix (Romains 8,34).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.